Suivez-nous sur facebook

Nouvelles!

Bientôt, pour les inconditionnels de notre collection, Orion aura son infolettre !

Actualités, pensées, conférences, interventions, nouveautés, événements seront au rendez-vous.

On vous y attend !

Infolettre >>

Vieillir sans pâtir

Posté le 26/08/2016

Vivre sa longévité et en profiter au maximum. Annuler la fatalité de ces prédictions qui affirment que les 12 dernières années de ceux qui vivront longtemps seront de mauvaises années, des années pénibles, des années de solitude, d’exclusion, de confinement. C’est tout à fait possible. Absolument réalisable. Bel et bien envisageable.

Voici les moyens de la réussite :

A) La réversibilité : Cette réalité est une découverte révolutionnaire qui permet de faire marche arrière et de renverser-- grâce à une alimentation strictement dépourvue de graisses animales, de sucre raffiné, d’alcool et de tabac – le processus de l’athérosclérose qui tue actuellement une personne sur deux en Occident1.

B) Le style de vie longévité-santé : Établi à la suite de vastes études épidémiologiques sur les religieuses catholiques de Montréal (1960), les moines trappistes en Europe(1960), et les habitants des zones bleues dans le monde (Okinawa, Sardaigne, et Loma Linda en Californie), le style de vie longévité-santé est caractérisé par un mode de vie rangé, riche en relations humaines, marqué par une activité quotidienne, et basé sur un régime alimentaire largement végétarien2.

Les habitants de Loma Linda sont végétaliens (aucun produit animal), strictement abstinents de tabac et d’alcool, et selon l’Adventist Health Study en cours depuis 1960 jusqu’à ce jour, ils peuvent espérer vivre 13 années de plus en bonne santé que les Californiens qui ne suivent pas ce mode de vie. Loma Linda est une ville américaine universitaire, caractérisée par un haut niveau de vie, très peuplée, polluée -- aux antipodes de la vie paysanne de la Sardaigne ou rurale d’Okinawa au Japon. Et pourtant ses habitants échappent aux statistiques américaines globales. Les centenaires actifs, pratiquant toujours la chirurgie ou leur sport préféré, y sont chose courante.

Cette étude sur cette population plongée dans la vie moderne stressante a lancé la vaste analyse poursuivie par le World Cancer Research Fund avec l’American Institute for Cancer Research dont les conclusions, depuis 1999, sont incontournables : 60 à 80 % de tous les cancers sont totalement évitables grâce à un régime de vie sain.

C) Les 7 bonnes habitudes de vie : 

1. Dormir 7 ou 8 heures par nuit. 

2. Ne pas manger entre les repas.

3. Faire un petit déjeuner solide à base de céréales complètes bien cuites.

4. Maintenir son poids de forme.

5. Faire régulièrement de l’exercice physique. 

6. Ne pas consommer d’alcool mais boire 8 verres d’eau par jour.

7. Ne pas fumer.

Les docteurs Nedra Belloc et Lester Breslow, déjà en 1972, avaient établi que toute personne de 45 ans qui respecte les 7 bonnes habitudes de vie était créditée de 78 ans d’espérance de vie en BONNE SANTÉ. Si elle n’en respectait que trois, cette espérance tombait à 67 ans avec une période pouvant aller jusqu’à 12 ans d’invalidité ou de morbidité3.

Selon ces études, et beaucoup d’autres encore, la qualité de notre fin de vie sera le résultat de la quantité du style de vie longévité-santé que nous aurons bien voulu adopter au mitan de notre vie. Alors, on s’y met ? Une ou deux bonnes habitudes à la fois. Car jouir de la présence de nos petits-enfants, pouvoir encore courir avec eux, discuter avec eux, les amener en voyage avec nous, question de leur passer notre sagesse et notre expérience, est la grande joie de la vieillesse en bonne santé. Choisissons tout de suite de ne pas passer à côté de ce merveilleux privilège.

1. Starenkyj D., Le mal du gras, Orion, 2010.

2. Starenkyj D., La santé totale – Le mieux-vivre essentiel pour ceux qui recherchent bonheur, vitalité et longévité, Orion, 2009.

3. Belloc N.B., Breslow L., Relationship of physical health status and health practices, Prev Med 1 (3), p. 409-421, août 1972.