Suivez-nous sur facebook

Nouvelles!

Bientôt, pour les inconditionnels de notre collection, Orion aura son infolettre !

Actualités, pensées, conférences, interventions, nouveautés, événements seront au rendez-vous.

On vous y attend !

Infolettre >>

Le charbon végétal activé...vous connaissez ?

Posté le 06/09/2016

Danièle Starenkyj©2016 www.publicationsorion.com

Dès sa première parution en 1985, MON PETIT DOCTEUR1 n’a pas cessé de soulever les mêmes émotions : surprise, joie, libération, espoir. On y découvre un remède simple, puissant, efficace, à la portée de tous.

Livre très demandé, il a connu depuis trois nouvelles couvertures, cinq différentes photos de son auteur, et trois mises à jour. La dernière édition revue et augmentée date de 2012.

Une nouvelle recherche de 2012 à 2016, révèle dans la littérature médicale un usage particulier du charbon : son usage topique dans le traitement des plaies et des brûlures et ses effets étonnamment bénéfiques sous forme de pansements de charbon activé disponibles en pharmacie.  

Les plaies… c’est tout un monde de souffrances, un gouffre de misères cachées et taboues, un quotidien noyé dans la douleur physique, mentale et sociale. 

 

En 2014, un sondage international2 sur la pratique courante de la gestion de l’odeur des plaies rapporte que le traitement le plus efficace est les pansements de charbon. Ces derniers sont propices à la cicatrisation. Ils adsorbent les bactéries et les odeurs nauséabondes. Ils ont un excellent pouvoir d’adsorption de l’exsudat lourd et visqueux caractéristique des ulcères des jambes et autres plaies chroniques. Ils filtrent et emprisonnent les molécules responsables des odeurs fétides. La sécurité des ces pansements est bien établie. Ils sont faciles d’utilisation.

Les pansements de charbon ! Les voilà déclarés en 2016, la solution la plus pratique, la plus économique, la plus esthétique des plaies malodorantes. Que sont-ils ces pansements ? Il s’agit de charbon incorporé dans des tampons avec de la gaze chirurgicale et une couche de tissu hydrophobe, principalement utilisés en milieu hospitalier en cas de cancer, de gangrène, de colostomie postopératoire, et garantissant en tout premier lieu aucune mauvaise odeur.

L’apologie du charbon végétal activé n’est plus à faire. Depuis 1985 que je l’étudie et rapporte ses mille et une applications dans le monde entier, je ne cesse de m’émerveiller. Une fois de plus, je le répète, dans un monde qui souffre, il a le visage de la grâce.

Danièle Starenkyj©2016

1. Starenkyj D., MON PETIT DOCTEUR, Nouvelle édition revue et augmentée, Orion, 2012.  

2. Gethin G., et coll., Current practice in the management of wound odor : an international survey, Int J Nurs Stud 51 (6), p. 865-874, juin 2014.